APDA CGT Dunkerque - Associations des professions portuaires CGT du Port de Dunkerque pour la Défense des Victimes de l'Amiante
 
 
  Accueil

  L'APDA CGT
  Présentation du bureau
  Nos actions
  Historique

  RETRAITE
 
  Rubriques
  Les actualités
  Les articles de presse
  Le livre d'or
  La galerie photos
  Nos partenaires
  Plan d'accès
  Contactez-nous
 

L'APDA-CGT sera aux côtés des juges d'instruction

  La Voix du Nord du 3 septembre 2008  

Par la voix de son président, l'Association des professions portuaires CGT du port de Dunkerque pour la défense des victimes de l'amiante se dit opposée à la suppression du juge d'instruction.

Proposée par le rapport de la commission Léger remis mardi au président de la République (notre édition d'hier en page 32), la suppression du juge d'instruction suscite la réprobation de Marcel Suszwalak, président de l'APDA-CGT. « Ce n'est pas une bonne chose. Je suis d'accord pour laisser les juges d'instruction, qui sont indépendants. Il ne faut pas que ce soit le parquet qui prenne en main l'instruction des plaintes des victimes de l'amiante car il est sous le pouvoir de l'État. » Toutefois, selon lui, rien n'est encore joué : « Je n'y crois pas trop à cette suppression du juge d'instruction. » Il argumente : « Le rapport Léger va être discuté avec les représentants des magistrats. Je ne pense pas qu'ils vont se laisser faire. Ils sont déjà descendus dans la rue, en robe, pour manifester au ministère. Il y aura beaucoup de batailles. Si c'est accepté, de toute façon, ce ne sera pas avant 2010. Il faut que le texte soit voté par les deux chambres et ensuite il y aura le décret d'application, je ne sais pas quand. » Il annonce profiter d'un rendez-vous juridique aujourd'hui à Paris pour rencontrer l'avocat de l'association, Me Ledoux, et discuter de ce rapport avec lui.

En tout cas, il annonce : « S'il faut se battre, l'APDA-CGT sera aux côtés des juges d'instruction. »